Notre demande d’arrêté anti-rassemblement (ou anti-regroupement ou anti-attroupement)

Les jeunes africains s’amassent devant les boutiques africaines dans nos trois rues, que ce soit les salons de coiffure, les débits de produits de beauté ou les restaurants, Ils sont bruyants, le plus souvent éméchés et salissent les trottoirs quand ce n’est pas les façades des immeubles.

Depuis cinq ans que les boutiques africaines se sont ouvertes dans notre quartier, nous avons appelé d’innombrables fois le 17, déposé sans cesse des mains courantes, des plaintes pour tapages injurieux, tapages nocturnes, crachats, souillures diverses, ivresse sur la voie publique, toutes sortes de nuisances que nous subissons de manière incessante et qui nous excèdent.

Cet arrêté interdira tout regroupement portant atteinte à l’ordre, à la sécurité, à la tranquillité ou à la salubrité publique (nuisances sonores, crachats, souillures, dépôt de déchets, etc..) de 14 heures à 7 heures du matin dans la zone délimitée par le boulevard de Sébastopol, la rue Papin, la rue Saint-Martin et le boulevard Saint-Martin sans oublier l’impasse de la planchette et la rue Meslay.

Les infractions aux dispositions du présent arrêté seront constatées et poursuivies par tout agent de force publique habilité à dresser procès-verbal conformément aux lois et règlements en vigueur.

Nous demandons au Préfet de police de Paris de prendre cet arrêté dès que possible. Pour mémoire, les maires de Sèvres, Meudon, Wattrelos (59), Auterive (31) et Castillon-la-Bataille (33) en ont fait de même.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *